top of page

Le processus du Hatha Yoga

Le Hatha yoga peut être défini comme l'union du corps et de l'esprit par l'effort.

En Sanskrit la racine "Hatha" signifie entre autres : "par la force", "effort"...

Yoga signifiant quant à lui : "union"...

Il s'agit d'une catégorie de "Yoga de l'action" qui recherche l'harmonisation des flux énergétiques Ida (lunaire/féminin) et Pingala (solaire/masculin) de l'Être humain pour permettre l'expansion de la conscience.

D'un point de vue technique, il s'agit d'un système complet de préparation et de renforcement qui se concentre sur les corps physique (Annamaya Khosha), énergétique (Pranamaya Khosha) et mental (Manomaya Khosha) pour amener à la pratique du Raja Yoga. Ce dernier étant uniquement focalisé sur les étapes avancées de ce que l'on appelle communément la méditation (Dhyana), puis la méditation transcendantale (Samadhi).

Si l'on peut pratiquer le Hatha yoga uniquement à des fins de santé et de bien être, la vraie recherche traditionnelle est focalisée sur l'expansion de la conscience, par le biais :

  • de la purification des Nadis (canaux subtils/ méridiens).

  • du développement du Prana (énergie vitale/chi).

  • de l'harmonisation des flux Ida et Pingala permettant l'ascension de la Kundalini (énergie primordiale).

Le Hatha yoga en lui-même comprend un grand nombre de pratiques, d'écoles et de tendances différentes, à la manière des arts martiaux.

 

Ainsi, si la finalité reste la même et que de nombreuses pratiques se retrouvent dans chaque tendance, l'approche et le focus sur les techniques peuvent être très différents.

 

 Traditionnellement, la pratique du Hatha yoga comprend :

  • Asana,

  • Pranayama,

  • Bandha,

  • Mudra,

  • Drishti,

  • Mantra,

  • Dharana,

  • Dhyana,

  • Shaktkarma.

D'une manière générale, le Hatha yoga progresse du "dense" (corps physique, respiration mécanique, concentration musculaire, concentration de l'esprit...) vers le subtil (sensations corporelles décuplées, sensations de flux intérieur, arrêt spontané de la respiration, développement de l'état contemplatif...).

On pourrait dire également : mécanique/organique, contrôle/lâcher prise, matériel/énergétique, duel/non duel...

Au niveau physique, le Hatha yoga vise à développer à terme une structure stable, puissante, endurante  et néanmoins détendue, sans effort, favorisant ainsi la pratique du pranayama grâce à une ouverture  totale de la cage thoracique et au fonctionnement optimum du diaphragme.

Dans sa composante énergétique, le pranayama permet, notamment par la pratique régulière de Nadi Sodhana et Surya bedhasana, d'augmenter grandement la circulation énergétique, de la réguler et d'harmoniser les flux Ida et Pingala.

Il permet également d'induire l'état de non réactivité physique de Pratyhara. À partir de ce point, la concentration (Dharana) sur les différents flux et centres énergétiques (Chakras et Granthis) devient beaucoup plus concrète. On peut alors réellement aborder le travail d'activation, de conservation et d'expansion de l'énergie.

Un véritable travail d'alchimisation de l'énergie se produit, induisant l'ouverture du champ de conscience et l'apparition de Dhyana, l'état méditatif.

À mon sens, hormis le travail interne et énergétique, le reste du processus est accessible à tous assez rapidement et parfois spontanément.

Même si les Asanas et le Pranayama ne sont pas exécutés avec une grande justesse technique, certains effets apaisants et harmonisants sont tout de même ressentis, tant dans le corps que dans la sphère émotionnelle et mentale. La qualité essentielle pour y parvenir étant la capacité à focaliser l'esprit sur le ressenti corporel et sur la respiration.

La grande différence entre un débutant, un intermédiaire, un avancé ou un maître, se reflètera au niveau de la qualité, de la durée et de la stabilité de l'expérience qui sera induite par la pratique du Hatha  Yoga...

bottom of page